Enquête CTI et BNEI sur l’enseignement en distanciel

La mise en place de l’enseignement en distanciel en mars 2020 et le contexte particulier du confinement ont amené la CTI et le bureau national des étudiants ingénieurs (BNEI) à sonder les écoles et les étudiants (Rapport en ligne sur le site CTI).
Sur la base du retour de 100 directeurs d'écoles d'ingénieurs, la moitié des écoles font état de difficultés.

Difficultés sur le plan technique :

  • Connexion parfois limitée, problème des zones blanches
  • Saturation des serveurs
  • Logiciels lourds à télécharger
  • Outils inconnus à découvrir rapidement
  • Etudiants sans ordinateur portable d’où prêt


Sur le plan pédagogique

  • Surcharge de travail pour les enseignants
  • Difficultés à équilibrer la charge de travail et à prendre en compte le rythme plus lent des étudiants
  • Allègement des contenus
  • Modification des scénarios pédagogiques
  • TP difficiles à maintenir
  • Baisse de motivation des étudiants
  • Présence en continu des étudiants non systématique
  • Situations de handicap
  • Egalité de traitement


Autres difficultés recensées et suggestions

  • Gestion des étudiants ayant des difficultés psychologiques car période anxiogène
  • Le décrochage des étudiants après 6 semaines
  • Communication avec les étudiants et les enseignants
  • La réorganisation de l’emploi du temps
  • Qualité de l’évaluation hétérogène
  • Prise en compte plus large du handicap, égalité des chances
  • Taille insuffisante des équipes support
  • Multiplicité des paramètres de connexion
  • Nécessité de tutoriels pour former à l’enseignement à distance et à la scénarisation et de l’accompagnement au changement

Forces et faiblesses

Grâce au retour de 3700 étudiants de 188 campus, les forces et faiblesses de l'enseignement à distance ont été évalués:

Les forces :

  • La flexibilité
  • L’autonomie
  • L’accessibilité aux contenus

 

Les faiblesses :

  • L’implication des élèves
  • L’interactivité avec l’enseignant
  • La motivation
  • Mitigé :
  • L’efficacité
  • La dimension collaborative


Très peu d'étudiants (7%) trouvent l'apport de connaissance plus élevé en distanciel qu'en présentiel.

Lien vers le document CTI, cliquer ici.